Mon blog à tout faire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 19 décembre 2008

R.I.P Santa

Ce soir, Ludyvine m'a posé LA question. Celle que j'attends depuis quelques semaines et que j'appréhende en même temps.
Celle que je provoque aussi avec mes bourdes...

Comme par exemple hier soir, quand je l'ai emmenée choisir des cadeaux de Noël et qu'elle m'a dit vouloir acheter un cadeau pour moi...
"Vois avec Papa, ma puce, tu ne peux pas acheter un cadeau pour moi avec moi...
- Pourquoi ?
- Ben ça se fait pas... On n'achète pas tes cadeaux avec toi, par exemple.
- ...
- ( *tilt* ) Célepèrnoëlkilézaporte..."
Je suis une championne du rattrapage aux branches. Ahem.

J'ai donc eu droit à LA question.
"Qui c'est qui apporte les cadeaux ?
- A ton avis ?
- C'est toiiiiiiiiii !
- Tu crois ?
- OUI ! Alleeeez, dis moiii !
- Et bien... Est-ce que je fais la mère Noël ? Oui, c'est vrai."

C'en sont, forcément, suivies quelques secondes de tristesse liée à l'effroyable vérité. Vite envolées avec un gros calin et une explication très vraie...
Le Père Noël étant un vieux monsieur fatigué, il ne peut pas faire le tour du monde en une nuit. C'est trop dur. Alors on l'aide...

Du coup, elle est partie jouer. Avant de revenir m'expliquer :
"Il FAUT croire au Père Noël ! Sinon, la magie de Noël, elle disparait et alors, le traineau, il tombe !"

Heureusement, si le traineau qui apporte les jouets a perdu son meneur, la Magie de Noël, elle, ne disparaitra jamais...

dimanche 7 décembre 2008

Je viens d'assassiner le Père Noël.

Depuis 7 Noël que nous fêtons en tant que Parents, le Père Noël (que je honnis depuis deux ou trois ans...) devait bien, un jour, perdre de sa superbe.

Ainsi, l'autre jour, Ludyvine m'a demandé si c'était moi qui apportait les cadeaux de Noël, suite à la remarque d'une vieille -et très énervante- dame qui m'expliquait devant Ludyvine que "son petit fils a 7 ans, il sait tout, LUI". Et autant j'en ai marre du grand barbu déguisé en canette de Coca, autant je ne souhaite pas tuer le mythe de façon trop brutale pour Ludyvine. Je veux qu'elle garde de bons souvenirs de cette période et non le souvenir d'un mensonge cruel... J'ai réussi à me rattraper aux branches cette fois là. Ouf.

Aujourd'hui, en revanche...
Alors que je suis assez fatiguée et plutôt en rogne, Ludyvine déboule dans la cuisine où je discutais tranquillement avec Zomme pour me dire :
"Et ben, ils sont pas A TOI, les autocollants, REGARDE !"
Et de me montrer un de ses jouets comme preuve évidente de son affirmation.

Oui, elle a vraiment besoin de faire des efforts sur la mise en situation de ce qu'elle raconte... Ca viendra.
En attendant, je décortique ce qu'elle vient de me dire et observe ce qu'elle me montre sur son jouet. Le logo Facom. Donc elle doit sûrement parler des autocollants Facom que j'avais eus quand j'ai travaillé chez eux, en même temps que le jouet. La réponse est donc sortie toute seule :
"Ludyvine, les autocollants viennent de mon boulot à Facom, tout comme ton garage, que j'ai acheté quand je travaillais là bas, alors NON, les autocollants ne sont pas à toi !!!"
Un reniflement amusé de Zomme m'a fait comprendre qu'il y avait un problème dans ce que je venais d'annoncer.
Le souvenir d'avoir emballé le jouet puis de l'avoir mis au pied du sapin un 24 décembre au soir m'est alors revenu en mémoire.

Ludyvine a fait semblant de ne pas s'en souvenir. Elle a encore envie d'y croire, je pense...
En attendant... Je crois que le Père Noël agonise...